Impuissance à aider des proches - Extraits de conversations du groupe McDougall's Friend

Traduction Nico Starchivore

 

Bette :

 

La plupart d'entre vous savent que j'ai suivi un chemin sain depuis près de 2 ans. La plupart de ma vie a été remplie de mauvais choix, de mauvaises relations, et de mauvaises dépendances alimentaires.

 

Quand j'ai choisi d'éliminer la viande, c'était parce que je suis tombée malade tout le temps, à chaque fois que j'en ai mangé. J'ai du éliminer les produits laitiers parce que je suis intolérante au lactose, mais j'ai continué à manger du fromage.

 

En Novembre ma mère a eu un accident vasculaire cérébral. Je ne demande pas de pitié, ou de sympathie, j'énonce simplement les faits. Toute ma vie, je pensais que ma mère était obsédée par sa santé. Je viens de découvrir (en passant 4 semaines à New York cet été) que je m'étais tristement trompée. L'alimentation de mon frère et de mes parents était remplie de viande...Tous les jours. Du beurre sur tout. Des pommes de terre frites, des salades trempées dans de l'huile et du lait, beaucoup, beaucoup de lait.

 

Rappelez-vous, je viens d'une famille de fermiers.

 

Je pleure pendant que j'écris. Je n'en peux plus. Je meurs à l'intérieur. Je veux savoir comment aborder ma famille, et s'ils ne changent pas leur alimentation, au moins faire changer ma mère afin qu'elle n'ait pas un autre AVC. Les médicaments ne sont pas la réponse !!!

 

Je veux être douce, mais à ce point, je suis désespérée. Je n'ai pas de soutien (à l'exception de mon mari), les gens se moquent de moi, agissent comme s'ils étaient choqués, et hochent la tête quand je leur parle des changements que j'ai fait, et des changements supplémentaires que je continue à ajouter.

 

Vous devriez voir leur regard sur leur visage quand je leur dis que je n'ai pas bu de soda depuis des années, que je n'ai pas mangé dans un fast-food depuis plus de 4 ans, etc...

 

L'autre jour, on m'a dit que je buvais trop d'eau, que je vais épuiser mes vitamines et mes nutriments et que je vais devenir anémique sans viande, que je n'aurai jamais mon diabète sous contrôle avec les féculents...Je suis partie.

 

Aidez-moi. Je suis sûre que certains d'entre vous ont connu des situations similaires.

 

Lisa :

 

L'année dernière, ma mère a presque perdu une jambe à cause du diabète. Cet été, elle a failli mourir d'une pneumonie. Elle pèse 136 kilos et a des tonnes de problèmes de santé. Quand je l'ai ramenée à la maison de l'hôpital la dernière fois, j'avais une liste de 3 pages de médicaments à comprendre. Elle refuse de changer son alimentation. Elle s'alimente de nourriture grasse dans les restaurants, de chips, de bonbons et de sodas. Elle a une dépendance alimentaire sévère et rien de ce que je dis ne va la faire changer. Je travaille sur le changement parce que je suis terrifiée de finir comme elle. Parfois, il n'y a rien que nous puissions faire.

 

Raychil :

 

Ma tante était diabétique. Elle ne mangeait pas correctement, elle a dû subir un prélèvement d'un kilo de chair à cause d'une infection qui ne partait pas. Elle a eu 3 AVC, et elle est tombée dans le coma et elle est morte. Ma mère est aussi diabétique, ainsi que mon mari. Mon mari a fait le changement vers un mode de vie végétalien, et nous faisons une transition vers une alimentation à base de végétaux entiers. Ma mère refuse de changer. Elle ne parlera même pas avec moi de ce sujet, et comme je lui en ai tellement fait part elle sent que j'essaye de la forcer. De mon côté c'est que je veux lui sauver la vie, elle prend environ 12 médicaments, et de l'insuline. Son corps lui dit que quelque chose va mal ! Mais elle refuse de changer, son excuse est "j'aime la viande". Alors je lui ai écrit une lettre sur mes sentiments avec quelques documentaires et articles spécifiquement sur les avantages pour la santé et la science du véganisme/alimentation à base de plantes. Je dis que je ne vais plus parler de ce sujet à moins qu'elle ne veuille en parler, mais que je voulais au moins qu'elle regarde et qu'elle lise ce que je lui avais donné. Je ne sais pas si elle l'a fait, j'espère au moins qu'elle l'a fait. J'ai aussi l'espoir que de voir les changements positifs de mon mari l'aidera.

 

Bette :

 

Je pense que je pourrais essayer la lettre, la documentation, et la vidéo. Merci à tous pour ces retours supers et positifs. Je vous tiendrai au courant. Faisons de 2016 notre meilleure année. Les Starchivores Unis !!!

 

Amanda :

 

Crois-moi, les gens ne changeront pas s'ils ne le veulent pas. Je suis finalement arrivée à la réalisation il y a quelques mois, que je vais voir tous les gens autour de moi souffrir encore et encore en raison de leurs choix alimentaires. Pire que tout, je sais que je vais voir les gens autour de moi mourir de décès prématurés, ou passer leurs dernières décennies handicapés d'une manière ou d'une autre, ou pire, ils ne sauront même pas qui je suis à cause de la maladie d'Alzheimer. C'est triste mais c'est vrai, mais j'ai essayé chaque approche et ils ne veulent pas faire de changement sain, pas pour moi, pas pour eux-mêmes, pas même pour la planète qu'ils laissent derrière eux pour leurs enfants ou petits-enfants.

 

Sheila :

 

Quand j'ai demandé à mon mari de regarder Forks Over Knives, je lui ai simplement dit que je voulais qu'il regarde pour qu'il comprenne pourquoi j'ai fait ces changements dans ma façon de manger. Il est maintenant confronté à des membres de sa famille atteints de maladies graves et je peux dire qu'il pense à faire quelques changements. Cependant, c'est comme essayer de changer la religion de quelqu'un, donc je sais qu'il est préférable d'être patient, pas étouffant.

 

Sophia :

 

Je comprends tout à fait. J'ai une amie très chère qui est obèse. Elle a eu un accident vasculaire cérébral léger et ne peut pas faire baisser sa tension artérielle malgré les médicaments. Je lui ai parlé avec douceur d'alimentation, mais elle ne pense pas qu'elle puisse le faire. C'est tellement triste pour moi. Mais c'est tout ce que pouvons faire. Nous ne pouvons pas forcer les gens à changer. tout ce que nous pouvons faire est de les aimer, même si ça fait mal en sachant qu'ils sont en train de mourir sous nos yeux. Je ne connais tout simplement pas la réponse.

Écrire commentaire

Commentaires: 0