Les réactions allergiques à la nourriture - Extrait de newsletter du Dr McDougall

Traduction Nico Starchivore

 

Gastrointestinal : 

 

aphtes dans la bouche (stomatite aphteuse), vomissements, coliques, crampes d'estomac, distension abdominale, occlusion intestinale / selles sanglantes, colite, malabsorption des aliments, perte d'appétit, retard de croissance, diarrhée, constipation, défécation douloureuse, irritation de la langue, des lèvres et de la bouche.

 

Respiratoire : 

 

congestion nasale, écoulement nasal, toux chronique, enrouement, otite moyenne (trouble de l'oreille moyenne), sinusite, asthme (bronchite), infiltrats pulmonaires, amygdales et élargissement des adénoïdes.

 

Peau : 

 

éruptions cutanées, dermatite atopique, eczéma, séborrhée, urticaire, perte de cheveux, dermatite herpétiforme (sensibilité au gluten).

 

Comportemental : 

 

irritabilité, agitation, hyperactivité, léthargie, fatigue, "syndrome allergique de tension-fatigue", douleurs musculaires, dépression mentale, énurésie (pipi au lit).

 

Sang : 

 

coagulation sanguine anormale, anémie ferriprive, protéines sériques basses, thrombocytopénie (taux de plaquettes faible), éosinophilie (allergie liée aux globules blancs).

 

Divers : 

 

arythmies (du coeur), arthrite, inflammation des yeux (conjonctivite), maux de tête (généralisés), migraines, syndrome de mort subite du nourrisson.

 

Maladies immunitaires complexes : 

 

polyarthrite rhumatoïde, lupus érythémateux disséminé, périartérite noueuse (inflammation des vaisseaux sanguins), polymyosite (maladie musculaire inflammatoire), sclérodermie, vascularite, purpura rhumatoïde (maladie d'Henoch-Schonlein), artérite, hémorragie grave intestinale induite par le lait chez les nourrissons, gastroentéropathie provoquant des saignements intestinaux occultes, hémosidérose pulmonaire (saignements au niveau pulmonaire), albuminurie orthostatique, glomérulonéphrite, syndrome néphrotique (maladies rénales).

 

Allergies au gluten : 

 

(le gluten se trouve en concentrations élevées dans le blé, l'orge et le seigle) schizophrénie (trouble mental amélioré dans certains cas en supprimant le gluten et les protéines laitières), maladie coeliaque (maladie intestinale), dermatite herpétiforme (maladie de peau).

 

 


 

En général, si vous ne pouvez pas identifier une cause organique précise pour votre problème de santé, alors présumez qu'elle pourrait être due à une allergie, en particulier à celle causée par quelque chose que vous mangez. Puis cherchez le coupable. Une approche diététique à la gestion des allergies alimentaires est l'étape la plus sûre et la plus sensée que vous pouvez prendre comme test et comme traitement. Prenez des médicaments de traitement symptomatique seulement en dernier recours.

 

La prochaine étape dans l'identification d'un aliment qui pourrait être la cause de votre allergie est de suivre un régime d'élimination. Ce régime vous permet de manger les aliments qui sont les moins susceptibles de causer votre réaction allergique. Lorsque vous commencez ce régime, comptez environ une semaine afin de dégager complètement le corps des aliments qui ont été consommés avant de commencer le régime. À la fin de cette semaine, si le problème était bien dû aux aliments, la plupart des gens seront libérés des symptômes. Au cours de la période d'élimination, tous les aliments doivent être bien cuits, parce que la cuisson modifie les protéines en eux, ce qui les rend moins susceptibles de provoquer des réactions allergiques.

 

 


 

Aliments à manger pendant un régime d'élimination :

 

Les féculents (tous cuits), comme :

 

Le riz brun

Les patates douces

Les courges d'hiver (potiron, citrouille, butternut etc.)

Le taro

La farine de tapioca, la farine de riz 

Le riz soufflé 

 

La plupart des légumes verts, jaunes ou oranges (tous cuits), comme :

 

Les betteraves

Les feuilles de betteraves

Les bettes

Les courges d'été (courgette, patisson, etc.)

Les artichauts

Le céleri

Les haricots verts

Les asperges

Les épinards

La laitue

 

Les fruits (tous cuits), la plupart sauf les agrumes, comme :

 

Les pêches

Les canneberges

Les abricots

Les papayes

Les prunes

Les pruneaux

Les cerises 

 

Les condiments :

 

Le sel seulement est permis (s'il n'est pas limité pour d'autres raisons de santé). (Cela signifie pas de vinaigrettes, la moutarde, le jus de citron, le vinaigre, ainsi que d'autres condiments.)

 

Boissons :

 

De l'eau

 

 

 


 

Après une semaine sous ce régime, vos allergies alimentaires devraient être terminées et vous devriez vous sentir bien. Si tel est le cas, alors vous devriez commencer à ajouter d'autres nourritures à votre alimentation, mais une seule à la fois, pour déterminer si l'une d'elle vous cause des réactions allergiques. A des fins de test, chaque "nouvel" aliment doit être consommé en grande quantité trois fois par jour pendant deux jours.

 

 

Si la nourriture ne provoque pas de réaction, vous pouvez en conclure qu'elle est non allergène. La plupart des réactions se produisent sous quelques heures, mais certaines ne se montrent pas pendant quelques jours. Chaque aliment doit être testé individuellement; n'introduisez pas deux nouveaux aliments à la fois. Lorsque vous avez une réaction allergique à un aliment spécifique, vous devez attendre quatre à sept jours avant de tester l'élément suivant. Cet intervalle vous donne le temps dont vous avez besoin pour que votre système supprime cet aliment causant une allergie. 

Écrire commentaire

Commentaires: 0