Les suppléments - Extrait de newsletter du Dr McDougall

Traduction Nico Starchivore

 

Juste par prudence : ne prenez pas de vitamines

 

Près de 40% de la population américaine prend des suppléments, avec beaucoup de gens qui dépensent des centaines de dollars par mois. Basé sur quelles preuves objectives ? Combien connaissez-vous d'amis et de parents qui ont souffert de maladies causées par une carence en vitamines, comme le scorbut à cause de carence en vitamine C, du béribéri à cause de carence en vitamine B1, ou de pellagre à cause d'un manque de niacine ? Combien de carences en protéines ou en acide gras essentiel ? La vérité est aucun. Maintenant, tournez votre vision à 180 degrés. Je vais vous poser la question inverse. Combien de vos amis et parents ont des maladies causées par des excès nutritionnels—en consommant trop de cholestérol, de graisse, de sodium, de protéines et/ou beaucoup trop de calories nutritionnelles ? La réponse est la plupart d'entre eux.

 

Les problèmes de santé par les excès ne peuvent pas être corrigés avec des traitements appropriés aux carences. Avez-vous déjà connu quelqu'un qui a perdu 50 kilos en prenant des suppléments ou guéri son arthrite, hypertension, colite, ou diabète de type 2 par le biais de thérapies de vitamines et minéraux ? Je parie que vous n'en avez pas connu et moi non plus. Mais chaque jour, je suis en contact avec quelqu'un, en personne ou par e-mail, qui a atteint tellement d'avantages en modifiant son alimentation et en faisant une promenade quotidienne au soleil. Ainsi, il n'y a pas d'investissement rentable à croire dans les suppléments. Ils ne fonctionnent tout simplement pas pour les problèmes qui tourmentent actuellement les gens. Les médecins qui prescrivent des suppléments pratiquent une "médecine basée sur la foi." Ils doivent croire, parce qu'il n'y a aucune preuve soutenant leurs actions—aucune recherche valide pour les guider et aucun résultat de patients pour les récompenser.

 

Les suppléments ne sont pas des aliments

 

Dans un effort pour améliorer les créations de Mère Nature, et de faire de gros profits, les scientifiques et les industriels ont développé des milliers de produits à base d'éléments nutritifs concentrés isolés. L'entreprise commence par trouver un ingrédient pharmacologiquement actif dans un aliment commun. Grâce à la science et à la technologie de fabrication cette substance est purifiée, puis reproduite en grandes quantités, et vendue au client comme un "remède puissant mais naturel." Des exemples familiers de ces concentrés incluent des isolats de soja et de protéines de lactosérum, des oméga-3 d'huile de poisson et d'huile de lin, des vitamines et des minéraux. Ces remèdes miracle sont livrés au consommateur sous forme de pilules, de poudres, de liquides, de barres nutritives, de boissons "santé" et d'aliments enrichis. Ils sont censés compenser les effets des habitudes destructrices et corriger la mauvaise santé des clients, naturellement (sans effets secondaires) et presque sans effort. Des profits élevés, et la satisfaction des désirs des consommateurs pour des solutions rapides, garantissent des entreprises profitables basées sur la vente de concentrés divers.

 

Les vitamines sont des composés organiques qui ne peuvent pas être synthétisés par le corps humain et doivent donc être mangés pour que nous puissions rester en bonne santé et éviter les maladies graves. Les plantes synthétisent 11 des 13 vitamines connues. La vitamine D n'est en fait pas une vitamine, mais une hormone fabriquée par le corps avec l'action du soleil sur la peau, et une bactérie fabrique la seule vitamine d'origine non végétale, qui est la B12. Les plantes sont également la source de minéraux, qui proviennent du sol et entrent dans les systèmes vivants à travers les racines des plantes. Certaines parties des plantes (les féculents, les légumes et les fruits) sont les contenants appropriés pour fournir ces nutriments essentiels à l'organisme, et bien d'autres. Une relation harmonieuse entre l'homme et les plantes se traduit par une bonne santé.

 

L'ensemble est beaucoup plus grand que les parties

 

Une bonne nutrition commence quand la nourriture est mastiquée en parties plus petites et avalée. Les parties mastiquées contiennent encore tous les composants de base et la plupart des mêmes relations physiques que la nourriture entière d'origine. Après plus de digestion, ces parties alimentaires entrent dans la circulation sanguine et sont transportées vers les 10 trillions de cellules du corps. Ce mélange de nutriments transmis par le sang passe activement à travers les membranes des cellules jusque dans le liquide cellulaire interne (cytoplasme). Ici cet équilibre vital de nutriments fournit les matières premières pour la machinerie cellulaire pour fonctionner correctement. Si trop ou trop peu de n'importe quels composants de la nourriture digérée et assimilée sont présents dans la cellule alors des déséquilibres se produisent, résultant à une fonction bien moins optimale au niveau cellulaire, suivie par la maladie. Les scientifiques comprennent à peine les orchestrations qui ont lieu entre nos aliments et nos corps. Mais ils reconnaissent qu'une parfaite harmonie existe.

 

Les suppléments rendent les gens malades

 

Les gens croient aux suppléments, même si la prépondérance de preuve scientifique condamne la prise de nutriments isolés concentrés. Les effets du bêta-carotène, de la vitamine E (alpha-tocophérol), et de l'acide folique sont les plus soigneusement étudiés. Des essais contrôlés randomisés impliquant plus de cent mille sujets ont prouvé que la prise de ces suppléments et d'autres augmentent le risque de maladie cardiaque, de cancer et de décès prématuré d'une personne. Des dommages aux reins chez les diabétiques et une augmentation de la gravité des infections respiratoires ont également été montrés. Les fabricants de suppléments de vitamines, les magasins vendant des vitamines, les médecins et les diététiciens devraient agir de façon responsable et mettre en garde les consommateurs au sujet des graves dangers pour la santé de ces remèdes très rentables. Pour les mêmes raisons, l'enrichissement de notre approvisionnement alimentaire (céréales et farines) avec de l'acide folique et d'autres éléments nutritifs devraient être arrêtés.

 

Deux études Cochrane hautement respectées publiées en 2008 ont conclu : "Le bêta-carotène, la vitamine A et la vitamine E donnés isolément ou combinés avec d'autres suppléments d'antioxydants augmentent de façon significative la mortalité." Il n'y a aucune autorité supérieure à un rapport de la Collaboration Cochrane.

 

Les suppléments tuent en provoquant des déséquilibres métaboliques

 

Il y a trois décennies, il a été bien établi que les personnes qui consomment plus de bêta-carotène dans leur alimentation sont moins susceptibles de développer de nombreux types de cancer, notamment le cancer du poumon. Suite à cette observation, une hypothèse a été développée qu'un seul nutriment, le bêta-carotène, était la clé de la prévention du cancer. Deux essais bien conçus publiés en 1994 et 1996 ont comparé les effets de la prise de suppléments de bêta-carotène avec un placebo pour les personnes à haut risque de développer un cancer du poumon (des fumeurs et des personnes exposées à l'amiante).

 

De façon inattendue, dans ces deux enquêtes plus de cancers ont été trouvés chez les personnes prenant les pilules de bêta-carotène. Cependant, ces résultats n'ont pas invalidé l'observation d'origine : les gens qui mangent plus de fruits et de légumes ont un risque plus faible de cancer. Le bêta-carotène ne se trouve que dans les plantes, par conséquent il sert de marqueur pour la quantité de fruits et légumes consommés. Ce qui est vrai est qu'une alimentation riche en aliments végétaux protège contre le cancer. Le même effet ne se reporte pas en consommant des nutriments uniques, comme le bêta-carotène. Une pilule n'est pas une plante.

 

Gardez votre argent et votre santé

 

Que vous ayez l'esprit scientifique et que vous croyiez en la perfection créée par 400 millions d'années d'évolution, ou que vous soyez profondément religieux et croyiez en la perfection d'un Créateur Divin, ou les deux, vous devez croire que le monde dans lequel nous vivons est fondamentalement juste. Les milliers de milliards d'interactions qui se produisent entre la flore, la faune et la terre nourricière sont utiles et harmonieux. Vous avez également observé que l'intervention de l'homme avec les mécanismes mystérieux de la nature se traduit généralement par des catastrophes imprévues. Le non respect de l'alimentation naturelle à base de féculents pour l'humain est la raison pour laquelle plus d'un milliard de personnes sont aujourd'hui en surpoids et malades. Essayer de résoudre les problèmes de santé modernes avec des suppléments s'ajoute au préjudice avec de grands coûts financiers. (Les ventes de compléments alimentaires pour les consommateurs américains étaient de 25,2 milliards de $ en 2008.) Les faits scientifiques et le raisonnement demandent à la foi aveugle et malavisée dans les suppléments de s'arrêter.

Écrire commentaire

Commentaires: 0