Les smoothies sont-ils bons ou mauvais ? - Thomas Campbell, médecin (Un des fils de Colin Campbell)

Traduction Nico Starchivore

 

A l'école de médecine, quand le temps était plus court que court et que je vivais seul, j'étais régulièrement préoccupé par le fait que je ne mangeais pas assez de légumes verts à feuilles, parce que je ne le faisais pas. Une ou deux fois (Ou peut-être plus, mais je ne vais pas l'admettre) je mettais environ 6 tasses de chou kale cru nettoyé de manière compacte dans un blender avec un peu d'eau et rien d'autre et ça faisait le smoothie vert ultime. J'ingurgitais et n'y prenais plaisir à aucun moment. C'était gluant avec un goût d'herbe, ou peut-être comme ce que la vache rumine. C'était ce que j'imaginais être comme une version Campbell de l'huile de foie de morue de 1950, et comme un petit enfant, je m'en approchais avec réticence, en grimaçant de dégoût. Mais c'était une époque de désespoir, et des actes désespérés étaient nécessaires. Au moins je me sentais plus vert.

 

Il se trouve que des gens moins étranges que moi utilisaient les smoothies verts. En fait, les smoothies verts sont partout et les boire est un engouement majeur en matière de santé. J'ai été surpris de voir la quantité de gens rencontrés récemment qui ont essayé d'être en bonne santé en remplaçant les repas par des smoothies verts. Ils mettent généralement des légumes et des fruits dans un blender, mixent, et engloutissent le tout. Je suis positif sur le fait que ces boissons sont beaucoup, beaucoup plus agréables que la recette problématique que j'avais créée. Et intuitivement, il semble que cela pourrait être un excellent moyen d'être en bonne santé. Vous obtenez toutes les choses des fruits ou des légumes et vous les obtenez aisément, rapidement et agréablement.

 

Donc, devriez-vous avaler un smoothie tous les matins ? Je dis non.

 

Il y a des recherches qui montrent que si vous prenez exactement la même énergie comme liquide à la place du solide, vous allez consommer plus de calories plus tard, parce que l'énergie liquéfiée ne satisfait pas votre appétit autant que la nourriture solide. De plus, vous pourriez changer le taux et l'effet de la digestion des nutriments de façon importante. Nous savons que pour certains aliments, comme le riz, si vous les transformez mécaniquement en bouillie avant de les consommer, votre corps réagit avec un pic nettement plus grand et plus rapide de glycémie. Enfin, les personnes qui consomment des smoothies verts utilisent habituellement des fruits pour leur donner un goût agréable. La densité d'énergie du fruit éclipse la densité d'énergie des légumes verts et ces smoothies finissent généralement par être très riches en sucre.

 

Voici ce qu'un smoothie vert "sain" peut contenir :

 

1 tasse d'épinards frais

¼ tasse d'eau

¼ tasse de jus d'orange

¾ tasse de fraises

½ tasse de bleuets

1 banane

 

Maintenant considérez qu'en consommant ceci sous forme liquide vous pourriez être moins satisfaits, moins repus, et par la suite pendant la journée vous mangerez plus de calories que vous l'auriez fait si vous aviez mangé ces ingrédients comme aliments solides. Considérez aussi qu'en prenant ces aliments sous forme liquide à la place d'aliments solides vous pourriez modifier de manière significative le pic de glycémie immédiat et avoir une (mauvaise) expérience de chute de glycémie ultérieure.

 

Compte tenu de ces facteurs, je suis particulièrement inquiet au sujet des méfaits cachés de la consommation régulière de smoothies sur les personnes qui essayent de perdre du poids, ont du diabète, ou ont un taux élevé de triglycérides.

 

Est-ce que je déteste tous les smoothies tout le temps ? Bien sûr que non. Je connais des consommateurs de smoothies verts qui mettent tous les légumes ou fruits qu'ils mangent dans la journée dans leur smoothie. Sans leur smoothie, ils ne consommeraient probablement pas de fruits ou de légumes. Remplacer un smoothie par un sandwich de fast food à l'œuf et au bacon est une proposition douteuse, donc je ne mets pas toujours la pression pour éliminer les smoothies.

 

Mais l'essentiel est le suivant :

 

utilisez votre bouche et vos dents de la façon dont la nature l'a voulue et mettez les smoothies de côté ou faîtes-en occasionnellement pour le plaisir. Comparée à mes études de médecine, ma vie est maintenant meilleure à bien des égards, et je n'ingurgite plus les smoothies verts dégoutants d'autrefois. Je fais l'effort de manger et de mâcher de généreuses portions de feuilles vertes foncées chaque jour, et j'espère ainsi que l'époque désespérée ne revienne pas. Je vous recommande de faire la même chose.

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    Airelle (mardi, 20 mars 2018 23:30)

    À quelle étude fait-il référence?

  • #2

    Caulfield (mardi, 17 avril 2018)

    Bonjour ! Est-il possible d'avoir la source en anglais, please ?