La carence en acide gras essentiel est inconnue - Extrait de newsletter du Dr McDougall.

Traduction Nico Starchivore

 

Dans le corps, les acides gras essentiels d'origine végétale sont utilisés à de nombreuses fins, y compris la formation de toutes les membranes cellulaires, et la synthèse d'hormones puissantes, appelés eicosanoïdes (prostaglandines, thromboxanes et leucotriènes). Nos besoins sont infimes, et même les alimentations les plus basiques fournissent suffisamment d'acide linoléique pour répondre à nos besoins, qui est estimée de 1 à 2% de l'apport énergétique alimentaire. Par conséquent, en termes pratiques, une condition de "carence en acide gras essentiel" est essentiellement inconnue chez les populations viables.*

 

Une carence en acide gras essentiel est observée quand des malades sont nourris par voie intraveineuse par nutrition parentérale sans gras. Dans ce cas, la correction de la carence peut être réalisée en appliquant de petites quantités d'huile de soja ou d'huile de carthame sur la peau—ça vous donne une idée de la petite quantité d'huile dont nous avons besoin. Planifier votre alimentation avec des aliments végétaux basiques qui fournissent une abondance d'acides gras essentiels distribuée dans un ensemble parfaitement conçu, fonctionne efficacement et en toute sécurité.

 

*Certaines personnes parlent d'une "carence relative" en acides gras essentiels créée par une grande consommation de graisses animales saturées, de graisses trans de synthèse (que l'on trouve dans la margarine et les matières grasses), et/ou les graisses omégas-6 par rapport à leur consommation de graisses oméga-3, et ils croient que beaucoup de nos maladies chroniques courantes sont le résultat de ce déséquilibre. Ceci est tout à fait différent de la vraie carence en acide gras essentiel qui se traduirait par : perte de cheveux, dermatite squameuse, fragilité capillaire, mauvaise cicatrisation, sensibilité accrue à l'infection, stéatose hépatique, et retard de croissance chez les nourrissons et les enfants.

Écrire commentaire

Commentaires: 3
  • #1

    Cuzin Marie (dimanche, 27 août 2017 09:53)

    Bonjour, je viens de lire le passage sur les "fausses carences en acides gras essentiels", et je souhaiterais avoir quelques références scientifiques à ce sujet. Est ce possible ?
    Merci de votre réponse!

  • #2

    Nico Starchivore (dimanche, 27 août 2017 15:59)

    Bonjour Marie,

    une carence relative en gras essentiel veut dire que plus on consomme d'oméga 6 moins on absorbe d'oméga 3, pour éviter ça il faudrait un ratio oméga-6/oméga-3 inférieur à 4:1. L'alimentation occidentale riche en graisses animales et en huiles végétales a généralement un ratio O6/O3 aux alentours de 15:1 ou même plus. La solution n'est pas de se bourrer d'oméga 3 mais de baisser sa consommation d'oméga 6.

    https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12442909

  • #3

    Nico Starchivore (dimanche, 27 août 2017 16:01)

    J'ai traduit un article de Jeff Novick au sujet des ratios O6/O3 des noix et des graines, et j'ai ajouté 2 images (Barnard et Campbell) en haut et en bas du texte, montrant l'importance du ratio O6/O3.

    https://starchsolutionmcdougall.jimdo.com/2016/11/03/les-noix-jeff-novick-forum-drmcdougall-com/