Apprivoiser les triglycérides élevés, la résistance à l'insuline et le syndrome X - Extrait de newsletter du Dr McDougall.

Traduction Nico Starchivore

 

Les triglycérides sont des graisses dans le sang. Pour visualiser leur apparence, pensez à une soupe au poulet laissée une nuit au réfrigérateur. Le lendemain matin, vous trouvez une couche de graisse jaunâtre à la surface, qui s'est formée au-dessus du liquide brunâtre. Lorsque le sang est aspiré dans un tube lors de la ponction veineuse, puis laissé sur le comptoir pendant un certain temps, la graisse jaune clair (triglycérides) remontera vers le haut, laissant le sang plus liquide en dessous. Quand quelqu'un a des triglycérides très élevés, vous pouvez réellement voir la graisse séparée du sang dans le tube avant même que l'aiguille soit retirée du bras du patient.

 

Les glucides transformés en triglycérides :

 

Un enseignement courant est que les glucides sont mauvais pour vous, parce qu'ils font augmenter vos triglycérides sanguins. Ces résultats sont basés sur des expériences où les hydrates de carbone fournis étaient principalement sous la forme de sucres simples et on a exigé des gens qu'ils mangent plus d'aliments qu'ils peuvent en consommer confortablement - ils étaient nourris de force. L'augmentation des triglycérides est causée par une augmentation de synthèse de ces graisses sanguines dans le foie et une diminution d'élimination de ces matières grasses dans le corps (principalement par le foie).

 

Quand les gens mangent seulement autant qu'ils le veulent - comme cela se trouve dans des conditions de vie normales - d'aliments riches en glucides complexes, leur taux de cholestérol total, de "mauvais" cholestérol LDL et leur poids baissent et leurs triglycérides n'augmentent pas (comme ils le font quand ils sont suralimentés).

 

Une étude a observé directement les effets de remplacement de sucre par de l'amidon chez des volontaires sains. Le régime de sucres simples a élevé les niveaux de triglycérides; mais quand l'amidon a remplacé les glucides simples, les niveaux de triglycérides n'ont pas augmenté. Par conséquent, avec une alimentation saine, riche en glucides complexes (féculents et légumes), le cholestérol total et le "mauvais" cholestérol LDL diminuent et les triglycérides n'augmentent pas. En fait, la combinaison d'une alimentation riche en glucides complexes avec de l'exercice, comme nous le faisons dans notre programme, a comme résultat des baisses spectaculaires des taux de triglycérides. Plus précisément, les résultats de notre programme montrent une baisse moyenne des triglycérides d'environ 10 mg/dl en 11 jours d'alimentation saine. Par ailleurs, les gens commençant avec des triglycérides élevés - disons plus de 600 mg/dl - réalisent, en moyenne, plus de 300 mg/dl de baisse des triglycérides en 11 jours de notre programme d'alimentation et d'exercice quotidien.

 

Une note spéciale pour ceux d'entre vous qui cherchent à faire baisser votre taux de triglycérides; les fruits élèvent les triglycérides chez les personnes sensibles et doivent être sévèrement limités - au moins pendant plusieurs semaines - chez les personnes qui essayent de faire baisser leurs triglycérides. Les fruits (naturels, séchés, et en jus) sont constitués de sucres simples et le sucre principal est le fructose.

 

Le syndrome X, syndrome métabolique :

 

Les triglycérides élevés sont souvent associés à un ensemble d'anomalies métaboliques complexes, dont une diminution des lipoprotéines de haute densité (les HDL, le "bon" cholestérol), une augmentation des lipoprotéines de faible densité, petites et denses (les LDL, le "mauvais" cholestérol), de l'obésité centrale (abdominale), de la résistance à l'insuline, de l'hypertension et du diabète de type-2. (Les LDL petites et denses sont plus susceptibles d'endommager les artères que les LDL grandes, plus dynamiques.) Ces signes complexes communs ont été appelés syndrome X, qui est également connu comme syndrome métabolique et syndrome de résistance à l'insuline. La résistance à l'insuline est considérée par de nombreux chercheurs pour être l'élément central de ce syndrome.

 

La résistance à l'insuline se développe comme une réponse protectrice aux effets d'engraissement de l'alimentation occidentale et du manque d'exercice. L'une des principales fonctions de l'insuline est de stocker de la graisse dans les cellules adipeuses du corps. Quand les gens grossissent, l'efficacité de l'insuline diminue (la résistance à l'insuline se développe) dans une tentative de ralentir l'expansion sans fin des réserves de graisse du corps (afin que les gens ne deviennent pas si gros qu'ils ne puissent plus passer par la porte). Les triglycérides élevés rendent l'insuline moins efficace, et donc ce changement est un élément essentiel dans le développement de la résistance à l'insuline. Une autre observation très récente et importante a été que le dépôt de graisse dans les cellules musculaires squelettiques provoquent une résistance à l'insuline; et surtout, la réduction de cette graisse musculaire par un changement d'alimentation inverse la résistance à l'insuline.

 

Faire baisser les triglycérides naturellement :

 

Que signifient les chiffres :

 

-Normal : Moins de 150 mg/dl

 

-La limite (mais acceptable) : 150 -199 mg/dl

 

-Un peu élevé : 200 - 350 mg/dl

 

-Elevé : 350 à 600 mg/dl

 

-Très élevé: supérieur à 600 mg/dl*

 

*J'ai vu des niveaux aussi élevés que 5688 mg/dl. L'alimentation et l'exercice ont permis de réduire ces niveaux très élevés à moins de 1000 mg/dl en 2 semaines. Des médicaments ont été nécessaires pour les réduire davantage.

 

Une alimentation riche en glucides complexes (faible en gras) et faible en sucres simples (même les fruits et jus de fruits) réduit les triglycérides de façon très efficace. Il peut être particulièrement important de réduire la consommation de fructose de sucre simple. Le fructose a un effet particulièrement puissant sur la lipogenèse de novo [lipogenèse de novo : le foie synthétise de nouvelles graisses à partir des glucides]; provoquant une résistance à l'insuline, faisant monter le glucose, l'insuline et les triglycérides, et provoque de l'hypertension. Le fructose rend probablement une bien plus grande contribution à l'obésité humaine que ne le fait aucune autre sucre. La consommation de fructose par habitant (principalement sous forme de saccharose et de sirop de glucose-fructose) a augmenté de 26%, à partir de 64 g/j en 1970 à 81 g/j en 1997. Vous trouverez ce type de sucre dans les boissons gazeuses et de nombreux aliments industriels.

 

L'exercice est une approche très importante pour combattre le taux élevé de triglycérides. L'exercice brûle ces graisses dans les tissus musculaires, faisant baisser le taux de triglycérides.

Écrire commentaire

Commentaires: 0