Ulcères (œsophagite, gastrite, indigestion) - Newsletter du Dr McDougall

Traduction Nico Starchivore

 

Les aliments gras à faible teneur en fibres, l'alcool, les boissons caféinées et décaféinées, et les aliments irritants, tels que les poivrons, les oignons crus, les concombres, les poivrons verts, les radis, les jus de fruits, et les médicaments sont les principales causes de souffrance de l'estomac.

 

Éviter les mauvais aliments et boissons, et manger des aliments qui sont non irritants apportera un soulagement rapide et à long terme. Les aliments à haute teneur en matières grasses et faibles en fibres ont été associés à une incidence accrue d'ulcères dans le monde entier.

 

Le café, même le café décaféiné, le colas contenant de la caféine, quelquefois le thé, et les boissons alcoolisées sont les substances les plus courantes qui peuvent enflammer la muqueuse de l'œsophage, de l'estomac, et l'ensemble du tractus intestinal. L'utilisation de l'alcool et du tabac ont été associés au cancer de l'œsophage.

 

Bien que les oignons crus, les concombres, les radis, les poivrons verts soient très irritants pour beaucoup de gens, ils causent moins de problèmes quand ils sont cuits. Avec les oignons, la cuisson désactivent l'huile toxique qui provoque le mal. Les jus de fruits, en particulier les agrumes, l'ananas, et la pomme vont causer des maux. Les fruits entiers vont rarement provoquer des troubles. Les piments forts (piment chili, piment noir, piment blanc, piment vert, piment jaune et piment rouge) et les produits contenant des poivrons, comme le kimchi (condiment épicé coréen) et les sauces salsa mexicaines, peuvent «brûler» la muqueuse de l'œsophage et provoquer une gêne presque immédiate chez beaucoup de gens.

 

Des repas fréquents se concentrant principalement sur les féculents porteront rapidement secours aux personnes ayant des oesophagites, des gastrites et des ulcères. Pour l'ulcère grave, le traitement peut être débuté avec des antiacides liquides, des médicaments efficaces, tels que Tagamet ou Zantac ou Carafate, pour accélérer les premiers stades de guérison.

 

Une fois que l'ulcère est guéri par n'importe quelle méthode, la prochaine question la plus importante est d'empêcher qu'elle ne se reproduise. Ce retour peut affecter autant que les trois quarts des patients dans les six mois. Une alimentation faible en gras, riche en fibres permettra de réduire le taux de récidive par au moins la moitié de celle observée chez les personnes qui restent sur des alimentations riches en matières grasses, faibles en fibres. Renoncer à la cigarette permettra de réduire le risque de récidive dans les six mois de 72% à 21%. Stopper l'alcool et du café, (y compris le café décaféiné) va diminuer encore plus le risque de récidive ainsi que restaurer et maintenir la santé.

 

Recommandations

 

Mangez des aliments et buvez des boissons en suivant une alimentation à base de féculents, en évitant les aliments végétaux irritants mentionnés ci-dessus. Les antiacides peuvent offrir un soulagement supplémentaire symptomatique pendant le premier stade du traitement, et certains sont des médicaments relativement inoffensifs. Les antiacides liquides sont beaucoup plus efficaces que ceux qui sont sous forme de comprimés, surtout en cas d'œsophagite, parce que le liquide peut enrober les zones enflammées tandis que les comprimés glissent juste à travers. Dans de rares cas, un patient aura besoin de médicaments plus puissants qui inhibent la production d'acide, tels que Tagamet (cimétidine), ou Zantac (ranitidine), ou Carafate (sucralfate), un médicament qui recouvre l'ulcère pour accélérer la guérison.

Écrire commentaire

Commentaires: 0