"Végan", "Plant-Based", "Starchivore" : Comment vous définissez-vous ? - Extrait de newsletter du Dr McDougall

Traduction Nico Starchivore

 

Quand je pense aux plantes, je pense immédiatement à "vert" comme le brocoli, le chou, le céleri, le chou frisé, et la laitue. Cette catégorie d'aliments est également connue comme "légumes verts, jaunes, rouges, oranges sans féculents." Ces aliments regorgent de vitamines et de minéraux, mais sont déficients en calories. "Alimenté par du chou kale" est mathématiquement quasi impossible. Un homme moyen aurait besoin de manger 5 kilos de chou kale quotidiennement pour répondre à ses besoins énergétiques. Le béribéri, le scorbut, ou la pellagre (toutes les maladies causées par une carence sévère en vitamines) ne seraient pas une inquiétude parce que celui qui suivrait cette alimentation à base de végétaux serait mort de faim.

 

Pour compenser l'énergie manquante dans une alimentation dominée par les salades, les gens ajoutent des sources concentrées de calories trouvées dans l'huile d'olive ou autre. Malheureusement, ces huiles purifiées conduisent également à l'obésité, la peau et les cheveux gras, le diabète de type 2, les maladies cardiaques et le cancer. (Remarque: ces huiles sont un ingrédient isolé, constitué de calories vides grasses, manquant de fibres, de glucides, de protéines, de vitamines et de minéraux.)

 

L'appellation la plus récente que j'ai entendue est "whole-food, plant-based diet" (aliments entiers à base de plantes). Parce que "aliments entiers" exclut les calories vides de l'huile pure, la farine blanche, et le sucre raffiné, nous allons vers de meilleurs choix alimentaires. Mais cet ensemble de mots ne parvient toujours pas à identifier la source de l'ingrédient le plus essentiel dans notre alimentation : les calories.

 

Que manger pour l'énergie

 

Le but premier de manger est d'obtenir de l'énergie (calories) pour faire fonctionner les mécanismes du corps. Nous ne mangeons pas pour satisfaire un besoin d'aucun autre élément nutritif : pas pour des protéines, ni du calcium ou de la vitamine C. Bien que les aliments d'origine animale (comme la viande et le fromage) peuvent fournir de l'énergie via le métabolisme des graisses animales et des protéines, les gens instruits savent que les aliments d'origine animale devraient être évités pour la santé, l'environnement, et les questions de droits des animaux. Il reste le règne végétal. Trois catégories d'aliments de plantes—les fruits, les noix et les graines, et les féculents peuvent effectivement satisfaire les besoins énergétiques de l'homme. (Comme mentionné, les légumes verts et jaunes seuls ne le peuvent pas.)

 

Les régimes fruitariens ont été une fantaisie passagère. (Le co-fondateur d'Apple, Steve Jobs, n'a mangé que des fruits pendant une courte période de sa vie.) Les fruits sont abondants en calories en raison de leurs sucres simples, comme le glucose et le fructose. Malheureusement, parce que les sucres simples se digèrent rapidement, ils fournissent peu de satiété de longue durée. Ceci est la raison pour laquelle les pommes ne sont jamais appelées "nourriture de réconfort".

 

Les aliments végétaux riches en matières grasses, comme les noix, les graines, les olives et les avocats, sont pleins de calories. Malheureusement, ces calories sont presque exclusivement des matières grasses. Notre appétit est insensible aux graisses consommées en raison de l'absence de mécanismes de retour d'information de régulation. À partir des graisses nous ne recevons aucun signal fiable que nous avons assez mangé, et que c'est maintenant qu'il est temps d'arrêter. En conséquence, les noix et graines consommées jusqu'à satisfaction se traduisent en gain de poids excessif.

 

L'appétit est très sensible aux sucres, surtout aux sucres trouvés dans les formes complexes, appelés amidons. Un mécanisme précis de retour d'information entre l'appétit et les sucres assure la satisfaction sans surconsommation. Voilà pourquoi le riz, le maïs, les haricots, les pommes de terre, les pains et les pâtes sont connus comme des "nourritures de réconfort" et la raison pour laquelle historiquement les gens qui ont suivi une alimentation à base de féculents ont toujours été sveltes et robustes. (Rappelez-vous : le riz et les asiatiques, le maïs et les mayas, les pommes de terre et les incas, le blé et les égyptiens.)

 

Depuis plus de 35 ans j'ai fait référence à l'alimentation McDougall comme "à base de féculents avec ajout de légumes verts et jaunes et de fruits." Basé sur mon expérience médicale approfondie, votre objectif lorsqu'on vous demande "Comment est-ce que vous vous définissez ?" devrait être de répondre : un ou une "starchivore".