Introduction au programme McDougall - Par John McDougall - drmcdougall.com

Traduction Nico Starchivore

 

Une révélation : votre santé n'est pas déterminée par l'hérédité

 

J'ai commencé à pratiquer la médecine sur la grande île d'Hawaï, où des familles élargies étaient la norme. Je traitais les gens qui travaillaient dans les plantations de sucre, pour la plupart d'origine chinoise, japonaise, coréenne et philippine. Ce ne fut pas rare pour moi d'observer de près trois et parfois quatre générations dans la même famille. Je suis arrivé à connaître beaucoup de ces familles, le traitement des enfants, des parents, des grands-parents, et parfois même des arrière-grands-parents d'une même famille.

 

Au début de ma carrière médicale, je n'étais pas le moins du monde intéressé par l'alimentation et la nutrition. Ma formation médicale ne contenait rien à ce propos, par conséquent, je considérais le sujet sans rapport avec la santé. 

 

Mais en pratiquant la médecine à Hawaï je remarquais un phénomène assez surprenant qui a changé ma vie : les générations plus âgées étaient en excellente santé, même après qu'ils soient dans leur huitième, neuvième et dixième décennies de vie. Leur état de santé contrastait remarquablement avec leurs enfants et, plus encore, avec leurs petits-enfants. Plus les patient étaient jeunes, plus ils étaient susceptibles de souffrir de goutte, d'hypertension artérielle, de maladies cardiaques, de diabète, de cancer du côlon, et d'obésité.

 

Quand je regardais de plus près mes patients, je trouvais qu'ils avaient beaucoup en commun. Ils avaient tous un travail physiquement exigeant et ils respectaient un grand nombre des mêmes coutumes. La seule grande différence entre les générations âgées et les jeunes était leur alimentation.

 

Les patients âgés suivaient les alimentations traditionnelles de leurs ancêtres. Leurs régimes étaient basés principalement d'aliments végétaux : des céréales (comme du riz), des légumes frais, des haricots et des fruits. La jeune génération avait des alimentations modernes basées principalement sur des aliments d'origine animale. Ils mangeaient aussi d'énormes quantités d'aliments transformés et raffinés remplis de graisse, de sucre, de sel et d'ingrédients artificiels. Si les gènes étaient la cause de la maladie, alors pourquoi la jeune génération n'était pas protégée contre les maladies chroniques courantes comme les membres de leur famille plus âgés? Pourquoi la jeune génération se détériorait si rapidement? Quelque chose de plus que la génétique doit être impliqué.

 

Des chercheurs découvrent que l'alimentation contrôle le destin

 

Mon observation m'a fait me plonger dans l'étude de la relation entre la santé et la nutrition - une recherche qui a changé ma pratique et ma vie pour toujours. Il ne fallut pas longtemps avant que je réalise que les observations et les conclusions que je tirais de ma pratique médicale ont été reproduites sur une plus grande échelle par des chercheurs du monde entier. Des scientifiques ont conclu que les gens qui avaient des alimentations basées principalement sur des aliments végétaux échappaient aux fléaux des maladies dégénératives. En revanche, les populations qui se nourrissaient avec une alimentation moderne, riche en viandes, en produits laitiers et en plats transformés, ont été ravagées par des maladies que nous considérons maintenant comme devenus trop courantes.

 

J'ai appris quelque chose d'autre aussi : avec une alimentation et un mode de vie adéquats le corps va se rétablir. Lorsque nous enlevons les poisons de nos vies et nous les remplaçons par de la nourriture saine, le corps peut se guérir, même de maladies jugées "incurables."

 

 

La graisse et le cholestérol : les principaux poisons 

 

Le corps utilise la graisse principalement pour le stockage de l'énergie lorsqu'aucun aliment ni aucune autre source immédiate de carburant n'est disponible, et le cholestérol est nécessaire pour de nombreuses fonctions cellulaires critiques, donc les deux font partie d'un corps sain normal. Ceci dit, le corps produit tout le cholestérol dont il a besoin; et comme pour les matières grasses, les plantes contiennent déjà des quantités suffisantes et seules les plantes produisent les acides gras essentiels dont votre corps a besoin pour fonctionner. Qui plus est, les aliments végétaux ne contiennent jamais de cholestérol.

 

Les aliments d'origine animale, d'autre part, fournissent trop de graisses, en particulier la sorte la plus nuisible (les graisses saturées), ce qui endommage les artères et provoque des maladies cardiaques et des AVC. De 60% à 80% des calories du boeuf proviennent des lipides; le porc de 80% à 95%; le poulet de 30% à 50%; et les poissons de 5% à 60%. La viande est également riche en cholestérol. Une part de 100 grammes de boeuf contient 85 mg de cholestérol; le porc en contient 90 mg; le maquereau en contient 95 mg; la dinde 83 mg; le thon 63 mg; et le poulet (sans la peau) 85 mg.

 

Les huiles végétales ne sont pas des aliments sains

 

Il a été démontré que même les gras polyinsaturés et monoinsaturés - trouvés en grande quantité dans les huiles végétales et les poissons - affaiblissent le système immunitaire, augmentent les saignements et favorisent les cancers, en particulier ceux du côlon, de la prostate et du sein. Parce que toutes les graisses sont facilement stockées par l'organisme, trop de graisses alimentaires provoque du surpoids chez les gens et pose les bases pour une foule d'autres problèmes comme les maladies cardiaques, le cancer, et le diabète adulte.

 

 

Les aliments végétaux fournissent les piliers nutritionnels d'une santé optimale

 

Pour comprendre pourquoi le Programme McDougall est un si puissant remède, vous devez commencer par reconnaître que les aliments végétaux sont les sources de nutrition les plus abondantes sur terre. Les nutriments sont les matières premières dont votre corps a besoin pour fonctionner correctement et peut généralement être divisé en deux types - ceux que votre corps peut produire par lui-même et ceux qu'il ne peut obtenir que de votre nourriture. Ces derniers sont appelés nutriments "essentiels".

 

Il existe 13 vitamines essentielles. Onze sont fabriquées en abondance par les plantes. Les deux qui ne sont pas produites par les plantes sont les vitamines D et B12, qui sont toutes deux stockées dans les tissus pendant de longues périodes. Vous aurez suffisamment de vitamine D avec une exposition suffisante aux rayons du soleil et la B12 est facile à supplémenter. Je dis aux femmes enceintes et allaitantes, et aux personnes qui suivent mon alimentation strictement depuis plus de 3 ans, de prendre cinq microgrammes de vitamine B12 par jour.

 

Les aliments d'origine animale ont peu de valeur nutritive

 

Il n'y a pas de comparaison entre les aliments d'origine animale et les aliments végétaux quand il s'agit de fournir des nutriments stimulant le système immunitaire et luttant contre le cancer. Les aliments d'origine animale sont soit extrêmement faibles en antioxydants ou en sont dépourvus et ont tendance à offrir des quantités concentrées de nutriments individuels, comme des protéines ou du calcium, tout en étant déficient en beaucoup d'autres. Par contre, les aliments végétaux sont riches en antioxydants et offrent un large éventail de vitamines, minéraux et autres nutriments favorisant la santé.

 

Seules les plantes contiennent des substances puissantes appelées substances phytochimiques, que les scientifiques découvrent maintenant comme nous protégeant contre le cancer, les maladies cardiaques, et un éventail d'autres maladies graves. Les plantes sont aussi la principale source de tous les minéraux dans notre alimentation. Les minéraux proviennent de la terre et parviennent à la chaîne alimentaire par l'intermédiaire des plantes. La seule raison pour laquelle il y ait le moindre minéral contenu dans les produits animaux est parce que les animaux mangent des plantes, ou ils mangent des animaux qui mangent des plantes. Et les plantes nous offrent nos seules sources de fibres alimentaires, qui se lient dans nos intestins avec la graisse, le cholestérol, les polluants environnementaux et les hormones pathogènes pour éliminer ces dangers de l'organisme. La fibre diminue également le temps de transit intestinal et favorise une élimination intestinale saine .

 

Vous n'avez pas besoin de lait pour obtenir du calcium

 

Les aliments végétaux contiennent des quantités généreuses de calcium. Une tasse de feuilles de chou vert cuit contient environ 360 mg de calcium, tandis qu'une tasse de lait contient environ 300 mg. Une tasse de chou kale cuit en contient 210 mg. Il n'y a pas de trouble connu sous le nom de "carence alimentaire en calcium" - en d'autres termes, il y a beaucoup de calcium dans toutes les alimentations végétales pour répondre aux besoins des enfants et des adultes. L'ostéoporose est une maladie qui ne résulte pas de trop peu de calcium, mais principalement des acides provenant de trop de protéines animales qui privent l'organisme de calcium et donc affaiblissent les os. Une alimentation à base de féculents avec un approvisionnement abondant de fruits et légumes, combinée avec de l'exercice modéré, permettra de préserver la solidité du squelette et même de regagner de la masse osseuse.

 

Toutes les protéines qu'il vous faut - sans viande

 

La protéine est très mal comprise. D'abord, vous devez savoir que les plantes contiennent des protéines et tous les acides aminés essentiels nécessaires pour les produire. Deuxièmement, les aliments d'origine animale ne sont pas nécessaires pour obtenir les protéines dont votre corps a besoin - en effet, toutes les protéines dont vous avez besoin et plus encore peuvent être facilement issues des aliments végétaux seuls.

 

L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) recommande aux hommes, femmes, et enfants d'obtenir cinq pour cent de leurs calories provenant des protéines. Le tableau ci-dessous indique les niveaux de protéines de plantes sélectionnées et comme vous pouvez le voir, il est pratiquement impossible de ne pas répondre aux besoins quotidiens de l'OMS.

 

Pourcentage de calories venant des protéines

 

Aliments                                              %

Riz                                                             8

Blé                                                           12

Pomme de terre au four           10

Haricots pinto                                 24

Brocoli                                                 43

Chou-fleur                                        33

Zucchini                                             17

Orange                                                 9

Fraises                                                  8 

 

Les Américains abusent de protéines

 

Les Américains consomment 6 à 10 fois plus de protéines que ce dont ils ont besoin. Tout cet excès de protéines surmène le foie et les reins les faisant devenir à la fois élargis et blessés. L'excès de consommation de protéines fait aussi que les reins puisent de grandes quantités de calcium dans l'organisme, provoquant un affaiblissement des os et la formation de calculs rénaux.

 

Les scientifiques ont constaté que les protéines animales sont particulièrement nocives pour le corps parce que beaucoup de leurs acides aminés contiennent des sulfamides, qui sont beaucoup plus toxiques pour le foie et les reins que les protéines végétales. Un des plus grands principes d'approche consacrée à soigner les reins et le foie, en fait, est de manger une alimentation faible en protéines, en particulier une alimentation pauvre en protéines animales. Lorsque la teneur en protéines de l'alimentation est diminuée, les reins sont renforcés et très souvent guéris.

 

Ce dont le monde a besoin maintenant sont les hydrates de carbone - et de beaucoup 

 

Les hydrates de carbone sont notre principale source d'énergie. Eux seuls fournissent de l'énergie aux globules rouges, et certaines cellules des reins, et ils sont le carburant préféré du système nerveux central, y compris le cerveau. Le gras, d'autre part, est une source secondaire d'énergie qui peut être utilisée par certains tissus, comme le muscle, mais est plus souvent stockée pour une utilisation en temps de famine.

 

Les êtres humains ont été conçus par la nature à des besoins en hydrates de carbone. Avec leur combinaison unique de saveur douce, d'énergie et de nutrition, les hydrates de carbone régulent notre appétit. Il n'y a pas d'hydrates de carbone dans la viande rouge, la volaille, le poisson, les crustacés, ou les œufs, et la plupart des produits laitiers en contiennent peu ou pas. Le fromage, par exemple, n'en contient que deux pour cent. Ceci est une raison importante pour laquelle les gens qui mangent une alimentation riche en aliments d'origine animale se sentent rarement satisfaits et deviennent boulimiques compulsifs. A moins que vous mangiez suffisamment d'hydrates de carbone, vous continuerez d'avoir faim et à avoir envie de plus de nourriture.

 

 

 

Les aliments végétaux non transformés comme le riz brun, les pommes de terre, les courges, les brocolis, et les pommes (pour ne nommer que quelques-uns) sont chargés de glucides complexes - de longues chaînes de sucres qui doivent être décomposées dans votre intestin avant qu'elles puissent être utilisées comme combustible. Le processus de digérer ces glucides complexes est lent et méthodique, fournissant un flux régulier de carburant pompé vers votre circulation sanguine comme énergie de longue durée. Avec l'alimentation McDougall, 70% - 90% pour cent de vos calories proviennent de glucides complexes, en vous offrant tous les nutriments dont vous avez besoin pour une santé optimale, ainsi qu'un niveau élevé de vitalité et d'endurance.

Écrire commentaire

Commentaires: 0